Trier ses déchets ménagers

Les 600 éco-points du territoire SYDED sont situés sur des axes passants (au croisement de routes, près de la mairie, de l’école, près du supermarché…) permettant aux usagers de les intégrer à leurs trajets quotidiens. Ces éco-points sont accessibles 7j/7 entre 8h et 19h (aux horaires respectueux du voisinage.)

Les conteneurs sont lavés et entretenus régulièrement par un agent du SYDED et par le prestataire de service du SYDED qui lavent l’intérieur des conteneurs emballages et verre à l’aide d’un véhicule spécifique qui permet de récupérer les eaux de lavage.

Les agents communaux passent au minimum une fois par semaine pour enlever ou entretenir les abords des éco-points.
Les actes d’incivilités (déchets abandonnés, dégradations, nuisances) pourront faire l’objet d’une amende allant de 68 € à 1 500 €.

Au fil des années, le type de conteneur peut varier selon les communes d’implantation.
Les derniers mis en place par le SYDED sont recouverts d’une photo du Limousin afin de mieux s’intégrer dans le paysage.
Ils sont également dotés d’une trappe basse afin d’être plus accessibles notamment aux personnes à mobilité réduite mais également d’un accroche sac afin de soulager le geste de tri.


EP Face Papiers ok

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 








Les consignes de tri aux éco-points

 

Consignes de tri SYDED web


Depuis le 1er juillet 2020, le geste de tri est simplifié en Haute-Vienne. Dorénavant, tous les emballages plastiques et métalliques, même les plus petits, se trient dans les éco-points proches de chez vous.

Tous sont à déposer dans les conteneurs jaunes dédiés aux emballages et viennent s’ajouter aux emballages en carton.

Pour cela, le SYDED a densifié le nombre de conteneurs sur son territoire (sous réserve de l’accord de la commune) avec notamment 600 conteneurs supplémentaires en 2020.
Le changement de signalétiques démarrera en juillet pour une durée de 3 mois environ.

Au fur et à mesure, les fréquences de collectes des éco-points pourront être ajustées afin de limiter les surcharges.

Si toutefois des débordements étaient constatés, le SYDED se tient à votre disposition par téléphone au 05 55 12 12 87 ou par mail à contact@syded87.org

 

 

Bon à savoir

  • Ne lavez pas les emballages, les bouteilles ni les pots mais videz-les de leur contenu
  • N'imbriquez pas les emballages les uns dans les autres
  • Pliez les cartons ou les papiers pour gagner de la place dans les conteneurs
  • Ne compactez pas les bouteilles, flacons, boites, barquettes ni les briques pour un tri plus efficace sur la chaîne
  • Déposez les déchets en vrac, sans sac, dans les conteneurs de tri
Le tri en porte à porte sur Val-de-Vienne

B1a A TRIER A JETER


Sur la communauté de communes de Val de Vienne, le tri sélectif est collecté en porte à porte : cela signifie qu’une camion poubelles vient chaque semaine collecter les déchets recyclables et les ordures ménagères devant la porte de chaque foyer. Une exception sur le territoire du SYDED.

Pour retrouver le calendrier des collectes de la communauté de communes de Val de Vienne, poser une question concernant la collecte ou les bacs de tri, pour accéder à l’intégralité du guide du tri ou pour toute autre information, vous pouvez contacter la Communauté de Communes de Val de Vienne.

Photo Val de Vienne bidouillée

Que deviennent les déchets triés ?

Après la collecte des conteneurs jaunes, le contenu des camions est acheminé au centre de tri interdépartemental de Beaune-Les-Mines.

Les emballages vont passer sur une chaîne de tri, afin de séparer les différentes matières.
- Le tri de l’acier est automatisé, il est réalisé par un gros aimant appelé overband.

- Les cartons, les briques alimentaires, les bouteilles, flacons, films, barquettes et pots plastiques transparents clairs (PET clair), colorés (PET foncé) ou opaques (PEHD), les emballages en aluminium (et même les plus petits) et les papiers/journaux/magazines/ prospectus/cahiers/livres passent sur un tapis où le tri est effectué soit manuellement par les agents de tri soit par des capteurs optiques.


Les matières triées sont ensuite compressées et mises en balles, puis envoyées dans des usines de recyclage.

Les refus de tri sont envoyés à la Centrale Energie Déchets de Limoges Métropole où ils seront incinérés. Il est important de signaler que cette opération est très coûteuse.

 

SYDED Equivalences recyclage-economies

 

La tarification incitative

La tarification incitative consiste à faire payer les usagers du service de gestion des déchets selon les quantités qu’ils produisent : c’est à dire la quantité qu’ils mettent au final dans leurs poubelles d’ordures ménagères. 

Ce système, en plein essor en France depuis 2010, est promu dans la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte de 2015, et concerne aujourd’hui 5 millions d’habitants.

Il s’avère très efficace pour inciter au tri et à la réduction des déchets : dans les collectivités où il est appliqué, les quantités d’emballages et papiers triés augmentent d’un tiers et les quantités de déchets non triés sont réduites d’un tiers.

Plusieurs communautés de communes du SYDED (communauté de communes Pays de Nexon Monts de Châlus et la communauté de communes Ouest Limousin) sont déjà passées à la tarification incitative et d’autres étudient déjà ce mode de facturation des déchets. 
 

Changer un peu ses habitudes

Pour les usagers, cela nécessite des changements dans leur gestion des déchets.
En effet, pour profiter pleinement des effets de cette tarification, les usagers sont conduits à limiter les quantités de déchets qu’ils produisent :
- en réduisant les déchets à la source (achat de produits concentrés ou d’éco-recharges pour limiter les emballages, de produits durables, réparables, rechargeables, recyclables ou recyclés…)
- en ayant recours au réemploi, au compostage individuel ou collectif 
- en triant les déchets et / ou en emportant ce qui peut l’être en déchèterie. Ils sont également incités à sortir leurs poubelles seulement quand elles sont pleines.
 

Les factures des foyers

Sur la facture des foyers, une part du montant de la facture est liée à la quantité de déchets présentés à la collecte.

Un usager qui fait des efforts paiera moins qu’un usager qui n’en fait pas. La facture peut augmenter ou diminuer en fonction de la tarification déjà en place et des nouvelles modalités.

Le tri des textiles, linges et chaussures

Une immense marge de progression


En France, 600 000 tonnes de vêtements sont mises sur le marché chaque année. Seulement 35 % d’entre eux seront triés et donc valorisés. Le reste est jeté avec les ordures ménagères, c’est-à-dire… incinéré. Un immense gâchis sur lequel chacun peut agir !

La filière de collecte et de valorisation des Textiles, Linge de maison et Chaussures (TLC) usagés en France :

Borne textile
Cette filière s’inscrit dans le cadre de la REP « Responsabilité Elargie des Producteurs » créée en Janvier 2007 sur les Textiles Usagés, Linge de maison et chaussures conformément à l’article L.541-10-3 du Code de l’Environnement.

Le principe posé par la REP oblige les producteurs de textiles, linge de maison et chaussures et/ou leurs distributeurs à organiser et/ou à participer financièrement à la collecte, au tri, à la valorisation et à l’élimination des matières usagées.
Une éco-taxe a ainsi été mise en place afin de contribuer financièrement au recyclage et au traitement de ces déchets.

Quelles sont les consignes de tri et de dépôt ?

En bon état, usés ou même déchirés, les textiles et chaussures peuvent avoir une 2ème vie dès lors qu’ils sont déposés dans les associations, ressourceries ou bornes textiles.

Quelques règles à connaître :

- Les textiles doivent être déposés propres et secs.
- Les chaussures s'attachent par paire.
- Tout doit être placé dans un sac bien fermé.

Attention: les articles ne doivent pas être mouillés ou humides. Ils risqueraient de contaminer tous les autres et de générer de la moisissure, rendant leur valorisation impossible.
Enfin, ne déposez rien au pied des bornes !
Vos articles seraient alors considérés comme des dépôts sauvages et ne seront pas collectés par les acteurs du tri des textiles.

Les bornes textiles


Pour faciliter le geste de tri aux habitants, 198 bornes sont installées sur le territoire SYDED.
En 2019, 800 Tonnes ont été collectées.
La grande majorité sont celles du Relais 23 et d’autres sont propres aux associations ou ressourceries locales telles que AGIR/Rempart, Croix-Rouge Française ou EMMAÜS.
Vous pouvez retrouver toutes les adresses des bornes textiles sur la cartographie.

Que deviennent les vêtements triés ?

58,5 % sont réutilisés et 40,5 % sont orientés vers le recyclage.
Une partie des textiles en bon état est donnée aux plus démunis ou revendue à prix modique. Certaines associations effectuent aussi des travaux de réparation et les revendent pour générer de l'activité notamment pour les personnes en insertion et récolter des fonds pour leurs œuvres sociales. Les textiles usés sont repris par des opérateurs de tri industriel en vue de leur réutilisation ou de leur recyclage.


Friperie Ricochets à Bellac

 

 Pour retrouver l'ensemble des ressourceries et associations partenaires du SYDED, cliquez ici

Que reste-t-il dans la poubelle ?

Une fois les emballages recyclables triés (dans le conteneur jaune), le verre déposé dans le conteneur vert, tous les papiers déposés dans le conteneur bleu et les déchets alimentaires dans le composteur, il ne reste plus grand-chose dans la poubelle d’ordures ménagères :

  • des produits d'hygiène (cotons démaquillants, cotons tiges, serviettes hygiéniques...)
  • les petits objets cassés en plastique, en caoutchouc, en ferraille
  • les couches, certains restes alimentaires non compostables (viande, poissons, sauces)
  • vaisselles et verres cassés…

Ces déchets ultimes seront d’abord collectés en porte en porte grâce à la poubelle, ramassée par le ripper (ou éboueur), puis compactés sur une des stations de transit puis envoyés vers la Centrale Energie Déchets de Limoges Métropole où incinérés ils permettront de chauffer les logements sociaux de Beaubreuil.

Où va ce déchet ?

Boîte d'oeufs, pots de yaourt en plastique, canette, moulin à poivre....vous avez un doute ?

Cliquez ici pour accéder au service Consigne de Tri de CITEOOù va ce déchet ?



Extension des consignes de tri