Le tri des textiles, linges et chaussures

Une immense marge de progression


En France, 600 000 tonnes de vêtements sont mises sur le marché chaque année. Seulement 35 % d’entre eux seront triés et donc valorisés. Le reste est jeté avec les ordures ménagères, c’est-à-dire… incinéré. Un immense gâchis sur lequel chacun peut agir !

La filière de collecte et de valorisation des Textiles, Linge de maison et Chaussures (TLC) usagés en France :

Borne textile
Cette filière s’inscrit dans le cadre de la REP « Responsabilité Elargie des Producteurs » créée en Janvier 2007 sur les Textiles Usagés, Linge de maison et chaussures conformément à l’article L.541-10-3 du Code de l’Environnement.

Le principe posé par la REP oblige les producteurs de textiles, linge de maison et chaussures et/ou leurs distributeurs à organiser et/ou à participer financièrement à la collecte, au tri, à la valorisation et à l’élimination des matières usagées.
Une éco-taxe a ainsi été mise en place afin de contribuer financièrement au recyclage et au traitement de ces déchets.

Quelles sont les consignes de tri et de dépôt ?

En bon état, usés ou même déchirés, les textiles et chaussures peuvent avoir une 2ème vie dès lors qu’ils sont déposés dans les associations, ressourceries ou bornes textiles.

Quelques règles à connaître :

- Les textiles doivent être déposés propres et secs.
- Les chaussures s'attachent par paire.
- Tout doit être placé dans un sac bien fermé.

Attention: les articles ne doivent pas être mouillés ou humides. Ils risqueraient de contaminer tous les autres et de générer de la moisissure, rendant leur valorisation impossible.
Enfin, ne déposez rien au pied des bornes !
Vos articles seraient alors considérés comme des dépôts sauvages et ne seront pas collectés par les acteurs du tri des textiles.

Les bornes textiles


Pour faciliter le geste de tri aux habitants, 198 bornes sont installées sur le territoire SYDED.
En 2019, 800 Tonnes ont été collectées.
La grande majorité sont celles du Relais 23 et d’autres sont propres aux associations ou ressourceries locales telles que AGIR/Rempart, Croix-Rouge Française ou EMMAÜS.
Vous pouvez retrouver toutes les adresses des bornes textiles sur la cartographie.

Que deviennent les vêtements triés ?

58,5 % sont réutilisés et 40,5 % sont orientés vers le recyclage.
Une partie des textiles en bon état est donnée aux plus démunis ou revendue à prix modique. Certaines associations effectuent aussi des travaux de réparation et les revendent pour générer de l'activité notamment pour les personnes en insertion et récolter des fonds pour leurs œuvres sociales. Les textiles usés sont repris par des opérateurs de tri industriel en vue de leur réutilisation ou de leur recyclage.


Friperie Ricochets à Bellac

 

 Pour retrouver l'ensemble des ressourceries et associations partenaires du SYDED, cliquez ici

Où va ce déchet ?

Boîte d'oeufs, pots de yaourt en plastique, canette, moulin à poivre....vous avez un doute ?

Cliquez ici pour accéder au service Consigne de Tri de CITEOOù va ce déchet ?



Extension des consignes de tri