Composter pour moins jeter

 

Egérie composteurLe compostage est un processus naturel de décomposition de la matière organique qui s’apparente à la dégradation des feuilles mortes en forêt. Ce sont les petits organismes du sol (champignons, bactéries, cloportes, vers de fumier …) qui transforment les déchets de cuisine et de jardin en compost.

Les matières compostables

Matières vertes (riches en azote, humides, fines et molles)

Cuisine : Epluchures de fruits et légumes, Croûtes de fromage, Restes de repas

Maison : Fleurs fanées, Plantes d’intérieur

Jardin : Tontes de gazon, Fleurs fanées, restes de culture, herbes indésirables (non montées en graines)

Matières brunes (riches en carbone, sèches, grossières et rigides)

Cuisine : Coquilles d’œufs, Marc de café et filtres, Sachet de thé

Maison : Mouchoirs et essuie-tout

Jardin : Feuilles mortes, Broyat de branches, Sciure, copeaux (de bois non traité), Paille, foin

Déchets à éviter

  • Les agrumes, le pain, la viande et le poisson se compostent mais en petites quantités et en petits morceaux. La viande et le poisson doivent être enfouis au cœur du compost pour éviter d’attirer les animaux.
  • Certains végétaux sont très longs à se décomposer, même broyés (laurier-palme, rosiers, thuya, cyprès).
  • La litière végétale (chats, lapins, rongeurs) peut se composter mais il est préférable de ne pas épandre le compost obtenu sur le potager

Déchets non compostables

  • Bois traité
  • Terre et sable
  • Huiles et graisses
  • Mégots de cigarettes
  • Couches et protections jetables
  • Poussières et contenus de sacs aspirateur

Les gestes simples à respecter pour réussir son compost

  • J’équilibre les matières : 50 à 70 % de matières vertes / 30 à 50% de matières brunes
  • Je broie, fragmente, sectionne ou écrase les matières les plus dures ou les plus longues pour faciliter le travail des micro-organismes.
  • Je brasse régulièrement le compost pour garantir l’apport en oxygène (tous les mois environ).
  • Je surveille le taux d’humidité. L’eau est naturellement apportée par les biodéchets. Le compost doit être humide mais sans excès.

Différentes techniques de compostage existent : en composteur, en silo, en tas, en lombricomposteur… Pour connaître leurs spécificités, n'hésitez pas à télécharger nos guides et nos fiches pratiques.

Les aides du SYDED pour le compostage

Je suis un particulier vivant en habitat individuel

Le SYDED propose du matériel de compostage à prix aidé pour les particuliers : composteurs de jardin ou lombricomposteurs d’appartement, il y en a pour tous les goûts !

Consultez le bon de commande

Je suis un particulier vivant en habitat collectif

En accord avec les bailleurs et les copropriétés, le SYDED installe des points de compostage partagé au pied des résidences. Si vous avez un projet de compostage collectif, contactez le SYDED pour faire part de votre demande.

Si vous souhaitez composter dans votre appartement, c’est également possible grâce au lombricompostage ! Le SYDED propose des lombricomposteurs et vous forme à leur utilisation

Consultez le bon de commande

Je suis une collectivité, un établissement public ou une association

Le SYDED propose gratuitement l’installation de points de compostage dans les établissements scolaires, les crèches, les EHPAD ou toute autre structure publique ou associative. Si vous avez un projet de compostage collectif, contactez le SYDED pour faire part de votre demande et pour connaître les conditions du partenariat.

ambazac2