logo

  • Accessibilité
  • Contact
  • Carte

Valoriser nos ressources naturelles

Les biodéchets représentent environ un tiers du poids de nos ordures ménagères, soit 75 kg par an et par habitant (moyenne nationale - source : ADEME). Le compostage permet de diminuer la pollution et la dépense énergétique engendrées par le transport et l'incinération de nos ordures ménagères.

En effet, les déchets compostables étant constitués de 60 à 90 % d’eau, ils sont lourds et brûlent difficilement.
En 2018, 18 700 tonnes de végétaux ont été collectés dans les 25 déchèteries du territoire. Ils représentent 40 % des apports en déchèterie. Ces végétaux sont ensuite valorisés en compost chez des agriculteurs ou sur une plateforme privée, mais leur transport et leur traitement engendrent également de la pollution et des coûts pour la collectivité.

Pour éviter d’apporter ses végétaux en déchèterie, il est possible de broyer ses branchages et d’utiliser le broyat, les tontes et les feuilles mortes sur place grâce à différentes techniques de jardinage naturel.

Valoriser ses biodéchets permet :

  • de maîtriser les coûts et limiter la pollution liés à leur transport et à leur traitement
  • réduire sa facture des ordures ménagères (pour les usagers concernés par une taxe/redevance spéciale ou incitative)

Le retour au sol de la matière organique, et donc l’abandon des apports en engrais de synthèse

Composter pour moins jeter

 

Egérie composteurLe compostage est un processus naturel de décomposition de la matière organique qui s’apparente à la dégradation des feuilles mortes en forêt. Ce sont les petits organismes du sol (champignons, bactéries, cloportes, vers de fumier …) qui transforment les déchets de cuisine et de jardin en compost.

Les matières compostables

Matières vertes (riches en azote, humides, fines et molles)

Cuisine : Epluchures de fruits et légumes, Croûtes de fromage, Restes de repas

Maison : Fleurs fanées, Plantes d’intérieur

Jardin : Tontes de gazon, Fleurs fanées, restes de culture, herbes indésirables (non montées en graines)

Matières brunes (riches en carbone, sèches, grossières et rigides)

Cuisine : Coquilles d’œufs, Marc de café et filtres, Sachet de thé

Maison : Mouchoirs et essuie-tout

Jardin : Feuilles mortes, Broyat de branches, Sciure, copeaux (de bois non traité), Paille, foin

Déchets à éviter

  • Les agrumes, le pain, la viande et le poisson se compostent mais en petites quantités et en petits morceaux. La viande et le poisson doivent être enfouis au cœur du compost pour éviter d’attirer les animaux.
  • Certains végétaux sont très longs à se décomposer, même broyés (laurier-palme, rosiers, thuya, cyprès).
  • La litière végétale (chats, lapins, rongeurs) peut se composter mais il est préférable de ne pas épandre le compost obtenu sur le potager

Déchets non compostables

  • Bois traité
  • Terre et sable
  • Huiles et graisses
  • Mégots de cigarettes
  • Couches et protections jetables
  • Poussières et contenus de sacs aspirateur

Les gestes simples à respecter pour réussir son compost

  • J’équilibre les matières : 50 à 70 % de matières vertes / 30 à 50% de matières brunes
  • Je broie, fragmente, sectionne ou écrase les matières les plus dures ou les plus longues pour faciliter le travail des micro-organismes.
  • Je brasse régulièrement le compost pour garantir l’apport en oxygène (tous les mois environ).
  • Je surveille le taux d’humidité. L’eau est naturellement apportée par les biodéchets. Le compost doit être humide mais sans excès.

Différentes techniques de compostage existent : en composteur, en silo, en tas, en lombricomposteur… Pour connaître leurs spécificités, n'hésitez pas à télécharger nos guides et nos fiches pratiques.

Les aides du SYDED pour le compostage

Je suis un particulier vivant en habitat individuel

Le SYDED propose du matériel de compostage à prix aidé pour les particuliers : composteurs de jardin ou lombricomposteurs d’appartement, il y en a pour tous les goûts !

Consultez le bon de commande

Je suis un particulier vivant en habitat collectif

En accord avec les bailleurs et les copropriétés, le SYDED installe des points de compostage partagé au pied des résidences. Si vous avez un projet de compostage collectif, contactez le SYDED pour faire part de votre demande.

Si vous souhaitez composter dans votre appartement, c’est également possible grâce au lombricompostage ! Le SYDED propose des lombricomposteurs et vous forme à leur utilisation

Consultez le bon de commande

Je suis une collectivité, un établissement public ou une association

Le SYDED propose gratuitement l’installation de points de compostage dans les établissements scolaires, les crèches, les EHPAD ou toute autre structure publique ou associative. Si vous avez un projet de compostage collectif, contactez le SYDED pour faire part de votre demande et pour connaître les conditions du partenariat.

ambazac2

Pratiquer le jardinage au naturel

Depuis le 1er janvier 2019, l’utilisation des pesticides de synthèse est interdite pour les particuliers. Le jardinage au naturel adopte des pratiques évitant l’usage des produits chimiques. Quelques gestes et techniques simples permettent au jardinier d’entretenir plus facilement son espace au naturel.
Tout commence à la conception. Un jardin bien pensé nécessitera moins d’entretien et permettra au jardinier d’y rendre plus de plaisir. Le jardinier mettra au cœur de ses préoccupations la notion d'équilibre au jardin : équilibre biologique, équilibre entre les espaces choisis et le temps nécessaire pour les entretenir.

Le jardin au naturel s’articule autour de trois axes principaux :

  • Améliorer la fertilité du sol pour avoir des plantes en bonne santé : c’est la vie du sol qui nourrit la plante, pas le jardinier
  • Couvrir le sol pour un maximum de bénéfices : moins de travail, d’arrosage, de désherbage pour des plantes qui poussent mieux.
  • Favoriser la biodiversité pour réguler les ravageurs : accueillir les prédateurs naturels des ravageurs de nos plantes.
Broyer et valoriser mes végétaux

Le broyage des tailles d’arbres et d’arbustes permet non seulement de réduire le volume des branchages mais également d’obtenir du broyat, qui a de nombreuses vertus. Finis les allers-retours en déchèterie : vous économiserez du temps et du carburant !

Choisir son broyeur

Il existe trois types de broyeurs : électriques, thermiques et avec prise de force (broyeurs trois points). Le choix se fait essentiellement en fonction de la superficie du terrain et de la section des branchages à broyer. Prenez conseil auprès d’un vendeur professionnel afin de choisir le broyeur qui conviendra le mieux à votre jardin. Commencez par louer le matériel pour vous assurer qu’il convienne bien à vos besoins ou à défaut, demandez à le tester sur place.
A noter que les tiges souples et fraîchement taillées dont le diamètre est inférieur à 1 cm, ainsi que les herbes indésirables que l’on arrache ou les feuilles mortes, peuvent être broyées à l’aide d’une tondeuse. Il suffit d’étaler le tout sur l’herbe et de faire plusieurs passages avec la tondeuse.

Utiliser le broyat

En paillage

Cette technique simple consiste à disposer une couche de matériaux organiques aux pieds des plantes du jardin ou du potager. Cette pratique permet de protéger et d’améliorer la croissance des végétaux tout en conservant la fraîcheur de la terre et en diminuant le développement des herbes indésirables.

Fiche pratique (à venir)

Dans le compost

En tant que matière brune, le broyat apporte du carbone au compost et absorbe les éventuels excès d’humidité. Il permet également de structurer le compost et d'éviter le tassement des matières, ce qui assure une meilleure circulation de l’air.

Fiche pratique (à venir)

Les aides du SYDED pour le broyage

Affiche broyerdu vertLe SYDED propose des aides financières aux particuliers pour l’achat ou la location de broyeurs de végétaux. Les machines présentant un débit insuffisant peuvent vous découragez de broyer. C’est pourquoi le SYDED subventionne les broyeurs ayant une puissance minimale de 4 cv ou de 2200 W.

  • Achat individuel : une aide financière à hauteur de 30% du prix d’achat est proposée pour l’acquisition d’un broyeur (plafonnement de l’aide à 200€).
  • Achat mutualisé : une aide financière à hauteur de 50% du prix d’achat est proposée pour l’acquisition d’un broyeur par 3 foyers ou plus (plafonnement de l’aide à 400€).
  • Location : une aide financière du SYDED à hauteur de 100% du prix de location est proposée pour la location d’un broyeur (plafonnement de l’aide à 100€).
  • Service de prêt gratuit par le SYDED de broyeurs électriques ou thermiques sur la CC du Val de Vienne sur inscription préalable : contacter la CC du Val de Vienne
  • Organisation de broyage sur placettes : opérations limitées sur une période donnée et suivant les collectivités volontaires : contacter le SYDED

Prêt de broyeur aux collectivités associations et établissements public