J’utilise ma tasse

au bureau jutilise ma tasse

Les occasions de réduire nos déchets ne manquent pas.

À la pause café, par exemple !

Plutôt que d’utiliser un gobelet jetable en plastique ou en carton, vous pouvez apporter une tasse et
réduire ainsi les déchets produits sur le lieu de travail.

J’utilise des couches lavables

couches lavables et réutilisablesDe la naissance à la propreté, un enfant produit environ 800 kg de déchets, dont environ 4 couches par jour.

Les couches lavables sont une excellente alternative, tant du point de vue écologique qu’économique. La possibilité de laver et réutiliser les couches permet de diminuer considérablement votre production de déchets et de réduire l’impact de leur collecte et de leur traitement. D’après une étude de l’ADEME, les couches lavables sont 3,5 fois moins gourmandes en énergie, et 2,3 fois moins en eau.

Votre budget sera également bénéficiaire de ce changement : en 2010, le coût total des couches jetables variait entre 1000 et 2000€ pour des couches jetables, contre 500 à 800€ pour les couches lavables.

Au-delà des simples couches, c’est toute votre organisation avec votre bébé qui peut être pensée de manière à être plus éco-responsable : utiliser des lingettes en tissu réutilisables plutôt que du coton, faire son propre liniment et le stocker dans des contenants réutilisables, etc..

J’utilise un cabas

jutilise un cabasLes sacs plastiques à usage unique sont interdits depuis 2016. Cependant les sacs plastiques réutilisables sont toujours autorisés. Lors de votre passage en caisse, par exemple, vous pouvez opter pour une solution plus solide, plus durable, et moins coûteuse pour l’environnement, comme le cabas ou le panier.

Je loue des outils

je loue des outilsPour vos travaux et bricolages, pensez à la location ! Cela vous évitera d’acheter un outil que vous n’utiliserez qu’exceptionnellement. Et pourquoi pas organiser avec votre voisinage un prêt de matériel, afin de mutualiser les outils de tous !

Je pense aux cadeaux dématérialisés

je pense aux cadeaux dématérialisésFête, anniversaire, ou simple envie d’offrir : on peut aussi faire plaisir en étant éco-responsable !
Vous pouvez offrir des moments, plutôt que des objets au coût environnemental parfois important : gâtez votre entourage avec des spectacles, sorties, évènements sportifs, etc.

Si toutefois, vous tenez à offrir un objet, quelques bons réflexes peuvent vous permettre de réduire l’impact environnemental de votre geste :

  • pensez à l’achat d’occasion, en recyclerie par exemple !
  • Privilégiez les jouets sans piles
  • Préférez les objets, vêtements présentant un éco-label
  • Pour l’alimentation, privilégiez les producteurs locaux et les produits bios
Je fais réparer mes appareils

je fais réparer mes appareilsAvant de jeter, demandez-vous si vos objets peuvent être réparés ! Si oui, profitez des réparateurs autour de chez vous pour prolonger la durée de vie de vos meubles, appareils, outils, etc.

Vous pouvez également penser à la durabilité de vos objets au moment même où vous les achetez :

  • vérifiez s’ils sont facilement démontables
  • assurez-vous de leur qualité et de leur fiabilité

Certains réparateurs sont adhérents du réseau Répar’Acteurs. Ce réseau regroupe des artisans mettant en avant la démarche de réparation avant le remplacement des objets et s’efforçant de minimiser l’impact environnemental de leur activité.

Je limite mes impressions

je limite mes impressionsLe papier est une ressource naturelle coûteuse, et non sans impact sur l’environnement. Il existe des gestes simples pour réduire sa consommation facilement :

  • imprimez uniquement lorsque c’est nécessaire
  • imprimez en recto-verso
  • réutilisez le papier comme brouillon si possible
J’utilise des piles rechargeables

jutilise des piles rechargeablesPour alimenter vos appareils électroniques, préférez les piles rechargeables : vous ferez des économies, contribuerez à préserver des ressources, et diminuerez votre production de déchets.

Je fais du compost

je fais du compostEn compostant ce qui peut l’être, vous réduisez vos déchets et contribuez à recréer un cycle naturel que pouvez ensuite exploiter dans votre jardin. Il existe des solutions pour toutes les situations : composteurs de jardin, lombricomposteurs d’appartement, ou points de compostage collectifs.

Vous souhaitez composter ? Découvrez les aides du SYDED

Je donne ou je vends ce qui est en bon état et ne me sert plus :

je donne ou je vends ce qui est en bon état et ne me sert plusVos objets sont des ressources, et ce qui ne vous sert plus peut être utile à quelqu’un d’autre.

Avant de les jeter, pensez au réemploi !

Il existe des structures près de chez vous destinées à accepter et revendre les objets dont vous ne vous servez plus, comme les recycleries et « Ressourceries ». Grâce à leurs missions de collecte, de tri de vente et de sensibilisation, elles permet d'éviter jusqu'à 15 % des déchets encombrants collectés en déchetterie.

Je limite les emballages :

je limite les emballagesPour limiter les emballages dans vos achats, vous pouvez, si votre consommation vous le permet, privilégier les grands formats nécessitant moins de suremballage et de matière première.

Je choisis le paillage comme désherbant naturel

je choisis des produits écolabelliséesAujourd’hui, le paillage se répand dans un nombre grandissant de jardins.

Vous aussi, adoptez cette technique pour vous débarrasser définitivement des produits nocifs et recycler vos branchages, tailles et tontes. Vous et votre jardin y trouverez de nombreux avantages :

  • un sol plus riche
  • un travail du sol facilité
  • des plantes à l’abri du froid l’hiver, et du dessèchement l’été
Je choisis de la vaisselle réutilisable :

vaisselle réutilisablePour vos repas en plein air, oubliez la vaisselle jetable !

Vous pouvez désormais trouver facilement de la vaisselle réutilisable à emmener avec vous.

J’utilise des éco-recharges :

jutilise des éco rechargesEn préférant les éco-recharges, vous achetez des produits contenant moins d’emballage et réduisez ainsi votre production de déchets.

Vous pouvez même aller plus loin encore, en fabriquant vous-même certains produits : lessive, dentifrice, liquide vaisselle.

Je mets un STOP-PUB

je mets un stop pubUn foyer reçoit en moyenne, chaque année, 30kg de prospectus dans sa boîte aux lettres.

Si vous ne voulez plus recevoir ces imprimés, pensez à poser un Stop Pub sur votre boîte aux lettres.

Vous en trouverez dans votre Mairie, votre Communautés de Communes ou en contactant le SYDED.

Je choisis des produits éco-labellisés

je choisis des produits écolabellisées

Les produits éco-labellisés répondent à une norme stricte garantissant le respect de l’environnement à chaque étape de leur cycle de vie (ISO 14024). Emballages recyclables, limitations des produits potentiellement nocifs, conditionnement en éco-recharge sont des exemples de mesures prises pour se conformer à ces labels, qui sont contrôlés par un organisme indépendant. 

Je bois l’eau du robinet

Je bois leau du robinet

En France, près de 10 kg de déchets par an et par personne proviennent des eaux en bouteille ! Or cette solution est bien plus coûteuse que l’eau du robinet : le coût de cette dernière est inférieure à 10€/an pour une famille de quatre personne. Avec une eau en bouteille, ce montant peut atteindre 1000€ ! 

 

À cela s’ajoute l’impact environnemental. La consommation d’eau en bouteille implique l’utilisation de ressources non renouvelables pour la fabrication des contenants, et un trafic routier important pour leur transport.  

 

En résumé, préférer l’eau du robinet, c’est préserver l’environnement...et votre portefeuille ! 

J'adopte des poules

Jadopte des poules

Pour limiter le gaspillage alimentaire, une solution simple existe : adopter des poules ! Une poule peut picorer jusqu’à 100 kilos de déchets alimentaires par an. Elle vous offrira également une production de 150 à 200 œufs par an. 

 

Cependant, quelques précautions s’imposent pour bien traiter vos poules : 

  • Donnez-leur à manger à heures fixes afin de ne pas les stresser
  • Changez régulièrement l’eau de l’abreuvoir pour que celle-ci soit toujours fraîche
  • Évitez de changer la mangeoire de place, pour ne pas stresser les poules
  • Retirez la nourriture non consommée par les poules afin de ne pas attirer les rongeurs
  • Mettez à disposition du gravier et du sable

Les poules étant omnivores, vous pouvez leur donner une grande partie de ce qui compose vos restes, tout en prenant soin de varier et d’équilibrer leur alimentation : 

 

  • Épluchures de fruits et légumes, fanes et restes de salade
  • Fruits et légumes
  • Viande et poisson cuits
  • Reste de sauces et de soupes
  • Féculents : pâtes, riz et céréales cuites
  • Coquillages écrasés
  • Produits laitiers (ex : croûtes de fromage)
  • Pain (le faire tremper dans de l’eau)
  • Déchets de jardinage (herbe tondue…)

 

Cependant, certains aliments peuvent être toxiques pour les poules : 

 

  • Pommes de terre crues et épluchures de pommes de terre
  • Epluchures d’oignons
  • Epluchures de bananes, d’agrumes, de kiwis
  • Feuilles de poireaux crues
  • Trognons de choux et de céleri
              • Fruits et pain moisis
J’achète à la coupe, ou en vrac

jachète à la coupe
Fromage, céréales, fruits ou même quincaillerie sont autant de produits que vous pouvez acheter au détail ou en vrac plutôt qu’emballés. Vous réduirez alors le volume de vos déchets !

Stop au gaspillage alimentaire

Stop au gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire, c’est 30kg par an et par habitant qui finissent à la poubelle, dont 7kg encore emballés. Pourtant, des solutions simples existent pour moins jeter : 

  • avant de partir aux courses, regardez vos placards, et faites une liste ! Vous éviterez ainsi d’acheter ce que vous avez déjà
  • Regardez régulièrement les dates de péremption de vos produits
  • Rangez votre réfrigérateur. Vous verrez mieux vos stocks et saurez plus facilement ce qui doit être préparé en priorité
  • Cuisinez les bonnes quantités, en vous munissant d’une balance ou d’un verre doseur, pour respecter les proportions
  • Si vous avez été trop gourmand(e) et que vous avez des restes, trouvez des idées de recette pour les accommoder ! 

Pour plus d’information, consultez notre fiche pratique anti-gaspi