acces réservé

rechercher

Actualités

Actualités classiques

syded87

réduction des déchetsProjet PLASTIC : Le SYDED, avec l’ensemble de ses partenaires du consortium international, réoriente son soutien au Burkina Faso afin de protéger la population locale du Covid-19

PLASTIC est un projet mutualisé entre un consortium de collectivités locales et de syndicats de gestion de déchets de Nouvelle-Aquitaine, 4 villes burkinabé ainsi qu’1 ville en Allemagne, Herzogenaurach, avec le soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

Depuis 2019, ce projet vise à renforcer la gestion communale des déchets dans les 4 communes burkinabé et à améliorer la sensibilisation du public tant au Burkina Faso qu’en Nouvelle-Aquitaine.

Au vues du contexte international, le projet mutualisé de gestion des déchets PLASTIC réoriente une partie de son budget pour protéger la population burkinabé du Covid-19

3,7 % du budget du projet PLASTIC (PLan d’Action et de Sensibilisation au Traitement Individuel et Collectif des déchets), soit 11 850 euros, ont été réaffectés à l’achat et à l’acheminement de matériel pour protéger les professionnels de la gestion déchets des villes de Kaya, Boussé, Banfora et Ziniaré (Burkina Faso) du Covid-19.

Près d’un millier de masques (aux usages multiples), 650 litres de solutions hydro- alcooliques ainsi que des gants, du savon, des dispositifs de lavage des mains, des masques chirurgicaux, des blouses, des bidons de javel et des bottes de sécurité ont ainsi été livrés les 16 et 17 avril derniers aux agents des 4 communes et aux 17 organisations de collecte des déchets, mais aussi aux volontaires en charge de la sensibilisation de la population, aux réfugiés, ou encore aux personnes vulnérables.

Le matériel, commandé par le CEAS Burkina (Centre Ecologique Albert Schweitzer) -coordinateur du projet PLASTIC sur place -, provient essentiellement de la capitale Ouagadougou qui dispose de matériel en quantité et à moindre coût.

Les solutions hydro alcooliques et la javel sont issues d’une production locale par les soeurs de Saint-Camille. Le CEAS Burkina a mis à disposition sa production de boules de savon. Le reste du matériel a été acheté dans des pharmacies, chez des commerçants et des producteurs locaux.

En parallèle, des spots radios sont diffusés pour sensibiliser la population.

Cette réorientation de crédits, effectuée avec l’accord de l’ensemble des partenaires du projet, dont le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (principal co-financeur de PLASTIC à hauteur de 34%), répond à une nécessité de solidarité réciproque entre les membres du projet et particulièrement envers les communes burkinabé, parties prenantes du projet.

La ville de Châtellerault (13% du financement de PLASTIC) est chef de file du projet, qui est coordonné par le réseau régional de coopération internationale, SO Coopération. La Région Nouvelle-Aquitaine (9%), le jumelage de coopération Chauvigny-Banfora (5%), les syndicats de gestion des déchets Evolis 23 (4%) et le SYDED 87 (4%) constituent les autres membres du consortium.

Au-delà de la participation à ce projet, la Région Nouvelle-Aquitaine réoriente également des crédits de son programme de coopération décentralisée avec la Région du Plateau Central (Burkina Faso) vers la lutte contre la pandémie. 3 000 euros (sur un budget régional annuel de 94 000 euros) ont permis l’achat de 7 000 masques. Le matériel, remis au gouverneur de la Région du Plateau central, a été distribué aux centres de santé locaux. 

syded87