acces réservé

rechercher

La réduction des déchets

Pourquoi réduire nos déchets ?

La prévention des déchets

Le compostage domestique

La lutte contre le gaspillage alimentaire

Consommation responsable

Recycler ses textiles

Réemploi et réutilisation

syded87

réduction des déchetsLes techniques de compostage

Quelle que soit votre technique de compostage, le SYDED est à votre écoute pour vous accompagner.
Pour toutes vos questions, vous pouvez utiliser le numéro vert gratuit suivant : 0 800 30 34 37
 
 
En composteur

Plus esthétique qu’en tas, le composteur permet de réduire l’encombrement au sol et d’accélérer le processus.
La technique reste la même que pour le compostage à l’air libre et la principale recommandation également : équilibrer les types de déchets et brasser.

PNG Choisir l’emplacement :
Installez le composteur dans une zone semi-ombragée du jardin, de sorte qu’il ne reçoive pas le soleil trop chaud des après-midi d’été, à l’abri du vent, par exemple contre un mur.

PNG Démarrer le compostage :
Retournez la terre et déposez un lit de branchages ; cela facilitera respectivement la remontée des micro-organismes du sol et le passage de l’air. C’est l’action des deux cumulés qui entrainera la décomposition des matières.

PNG Le compostage au quotidien :
Bien que le compostage soit ralenti en hiver, on peut composter toute l’année. Le bio seau permet de transporter facilement les déchets de cuisine jusqu’au composteur. N’oubliez pas de brasser régulièrement le compost pour l’aérer. Pour le reste laissez faire la nature. Une fois les déchets compostés, vous devez obtenir un substrat plus ou moins léger. Pour récolter le compost, soulevez une baguette du composteur, ce qui libèrera un volet inférieur. Prélevez alors la quantité de compost nécessaire.

Le SYDED propose un composteur à prix réduit aux habitants de son secteur. Pour acquérir un à deux composteur(s) par foyer au prix unitaire de 22€ TTC, téléchargez le bon de commande et renvoyez le complété et accompagné du règlement au siège du SYDED. (Composteur 320L en PEHD 100% recyclé accompagné du guide du compostage et du bio seau à retirer au siège du SYDED à Limoges.)

 
 
En silo

Le silo présente une facilité particulière pour brasser les déchets. Le compostage en silo est préconisé pour un jardin supérieur à 500m². Pour des grands terrains générant de nombreux déchets verts, il est possible d’associer 2 ou 3 silos, selon la quantité de déchets verts à traiter.

PNG Choisissez un emplacement semi-ombragé et protégé du vent. Faites en sorte que le compost ne soit pas trop soumis aux intempéries extrêmes (pluie forte, soleil d’été). Évitez pour cela les bas de pente et couvrez les silos si possible.

PNG Fabriquer les silos : quelques palettes de récupération ou un peu de grillage suffiront à former le nombre de silos souhaité.
Une recommandation : ne pas gêner le passage de l’air.

PNG Pour commencer, retournez la terre et déposez un lit de branchages ; cela facilitera le démarrage du compost.

PNG Remplissez un silo à la fois. Une fois un silo comblé, alimentez le suivant tout en continuant à aérer tous les déchets jusqu’à la décomposition complète.

PNG Pensez à retourner régulièrement le compost pour aérer, mélanger et brasser les déchets. Vous pouvez arroser le compost en cas de forte chaleur (si possible avec de l’eau de pluie).

PDF - 1.3 Mo

Pour vous aider à construire votre silo, vous pouvez télécharger ce guide.

 
 
En tas

Le tas est la manière la plus simple pour obtenir du compost à partir de ses déchets organiques de cuisine et de jardin.
Il est en outre préconisé pour des grands terrains générant de nombreux déchets verts de tonte et de taille. Attention cependant à limiter le diamètre des branchages déposés. Le recours à un broyeur est alors nécessaire et s’avère utile pour rétablir une humidité raisonnable.

PNG Choisissez un emplacement protégé des fortes pluies et des fortes chaleurs. Evitez par exemple les bas de pente. Creuser un trou pour cacher le tas ne s’avère pas utile dans ce cas. Il gênerait même le processus de compostage.

PNG Pour commencer, retournez légèrement la terre pour faciliter le démarrage du compost. Vous pouvez déposer un lit de branchages pour favoriser le passage d’air.

PNG Retournez régulièrement le compost pour aérer, mélanger et brasser les déchets.

PNG Arrosez si nécessaire le compost (si possible avec de l’eau de pluie).

PNG Contrôlez le processus de compostage par l’absence de mauvaise odeur et de mouches bleues, la bonne montée en température, la présence de lombrics et autres invertébrés. Couvrir le compost avec de la paille, par exemple, permet de le protéger des fortes pluies, de garder une certaine humidité en cas de vent ou de forte chaleur, de favoriser le développement des micro-organismes.

PDF - 1 Mo

Pour aller plus loin sur la technique du compostage en tas, n’hésitez pas à télécharger ce guide.

 
 
Lombricompostage

Cette technique permet de composter ses déchets biodégradables grâce à l’action de lombrics. L’avantage est de pouvoir composter hors sol, par exemple en appartement.
Le SYDED ne propose pas actuellement de lombricomposteur à la vente mais recherche des foyers volontaires afin de tester cette technique.
Pour connaître les conditions, appelez le 0 800 30 34 37 (numéro vert).

syded87